Les randos

 

 

 

Mais tous les Dahus ne sont sont pas aussi fous que ces coureurs et il leur faut autre chose. Donc le club participe également à diverses randonnées tout au long de l’année.   

De plus nous organisons à l’Ascension une sortie plus lointaine.

En 1997, nous sommes allés à Métabief dans le Doubs. La neige présente ne nous a pas empêchés de faire de superbes randonnées. Les plus téméraires n’ayant pas hésité à se lancer sur la piste de descente des Championnats du Monde malgré le froid et la neige.

En 1998 et 1999 nous sommes allés dans le Morvan, à Saint Agnan plus exactement. Cette jolie région qui ressemble un peu au Jura si ce n'était l'absence de troupeaux dans les prés nous à permis de vérifier qu'il est important d'avoir de bonnes jambes pour faire du VTT. En effet le relief est tout de même relativement ardu aussi il nous à fallu faire quelques efforts pour pouvoir admirer les lacs de la régions.

L'Ascension 2000

En cette année 2000, nous revenons du Val de Loire et plus précisément de la région d'Amboise ou les châteaux sont tous plus beaux les uns que les autres et cachent pour certains de délicieuses caves de dégustation, hein ...? non, je n'ai rien dit !  Ceux ou celles qui ne pédalaient pas en ont profité pour visiter les divers sites de la région.

Les plus sportifs, si, si, il y en a, ont pu se dégourdir les jambes sur des parcours empruntant aussi bien les chemins de plaine que les chemins forestiers ou même pédaler au milieu des vignes... décidément !

Nous avons profité de trois jours de vie de château puisque nous avons été hébergés dans un château du 17eme près d'Amboise ou nous avons même pu nous dorer la pilule au bord de la piscine. Le rêve, quoi ! Les Dahus tiennent d'ailleurs à remercier toute l'équipe qui nous à gentiment accueillis et quand ont connais le bruit que font les anciens autour d'un bon verre et devant une bonne assiette..... Merci à Corinne d'avoir supporté nos retard aux repas pour cause d'apéro et de nous avoir trouvé une cave de Vouvray pour y déguster les boissons diététiques nécessaires aux sportifs qui ne veulent pas d'EPO.

Je remercie également le directeur, Patrick, qui nous à permis à Lydie et à moi même de séjourner au château quelques semaines auparavant et nous a spontanément proposé de nous tracer les chemins qu'il connaissait sur une carte. Notre travail de reconnaissance s'en est trouvé grandement facilité.

Ce séjour fera partie des meilleurs souvenirs de VTT, j'en suis sur !

Les quelques photos du séjour vous permettront peut être de comprendre.

 

Haut de la page
Les Résultats
Sommaire
Les Photos